ffvee

Qu’est-ce que la FFVE ?

La FFVE (Fédération Française des véhicules d’époque) est une fédération de véhicules anciens. Elle a pour vocation de fédérer les propriétaires, amateurs ou revendeurs d’anciens véhicules automobiles, motocyclettes et cyclomoteurs.
Les clubs FFVE organisent régulièrement des rassemblements et des sorties touristiques à thèmes (visite de châteaux, circuit touristique, rallye…).

À quoi sert la FFVE ?

La FFVE est l’interlocuteur des pouvoirs publics, des constructeurs, de la presse et du grand public pour toute question relative aux véhicules anciens. Elle a pour vocation de fédérer les propriétaires, amateurs ou revendeurs d’anciens véhicules automobiles, motocyclettes et cyclomoteurs. Elle représente également les usagers au sein de nombreuses instances officielles.

Le site internet de la  FFVE

Le site internet de la FFVE est une plateforme d’information qui permet à ses membres et aux visiteurs de découvrir les actualités, les manifestations en France comme à l’étranger.
Il met également en ligne les dossiers techniques réalisés par la commission des essais et le service d’assistance. Il présente enfin les activités des clubs affiliés.

L’histoire de la FFVE

La Fédération Française des Véhicules d’Epoque (FFVE) a été créée, en 1967, sous l’impulsion de la Fédération Française des Automobiles Clubs Reconstitution (FFACR) et de la Chambre syndicale des marchands d’automobiles anciennes. Elle est reconnue d’utilité publique par décret du . Son siège est situé à Paris.
En 1967, la Fédération Française des Véhicules d’Epoque est créée. Elle se donne pour mission de rassembler les collectionneurs et les propriétaires d’anciennes voitures, motos, cyclomoteurs… afin de favoriser l’échange et la diffusion des connaissances techniques et historiques. La FFVE est alors la première association à rassembler tous les amateurs de véhicules anciens. En 1987, elle devient Fédération Française des Véhicules d’Epoque (FFVE).

Qu’est-ce qu’une attestation FFVE ?

L’attestation FFVE est une carte délivrée à l’acheteur d’un véhicule de plus de 25 ans et qui atteste que son propriétaire possède un titre de circulation, qu’il n’a pas subi de modifications majeures et qu’il peut circuler en toute légalité. L’attestation est valable pour une durée de 4 ans. Elle peut être demandée par le vendeur auprès du service d’immatriculation des véhicules (SIV) ou directement en préfecture.

Le contrôle technique des véhicules de collection

Les véhicules de collection doivent être régulièrement soumis à un contrôle technique, effectué par un contrôleur agréé. La périodicité et le contenu de ce contrôle dépendent du véhicule. Les points de contrôles sont les suivants :

  • l’identification du véhicule ;
  • la présence et l’état de conservation des équipements (vitres, feux, pneumatiques) ;
  • l’état et le fonctionnement des dispositifs de freinage, d’éclairage et de signalisation ;
  • la vérification des niveaux d’huile moteur et de liquide lave-glace ;
  • le respect des distances de sécurité entre les véhicule

La délivrance du certificat d’immatriculation à titre isolé pour un véhicule de plus de 30 ans
Depuis 2009, les véhicules âgés de plus de trente ans peuvent être dotés d’une carte grise dite « à un seul nom » (un seul titulaire), en remplacement de leur carte grise initiale. Cette mesure permet à ces véhicules d’être exonérés du paiement des taxes régionales et de la taxe pour la gestion des certificats d’immatriculation des véhicules (aussi appelée « taxe régionale »).
Cette mesure s’applique pour les véhicules dont l’âge est inférieur à 30 ans, et dont la première mise en circulation est antérieure au janvier 1960.
Pour obtenir ce certificat d’immatriculation, le propriétaire du véhicule ou son représentant doit adresser une demande à la préfecture de son domicile (à Paris, au service des cartes grises).
Cette demande de certificat d’immatriculation doit être accompagnée des documents suivants :

  • une pièce attestant l’identité du demandeur ;
  • un justificatif de domicile ;
  • la preuve de la propriété du véhicule (certificat d’immatriculation ou facture d’achat ou de cession) ;
  • le procès-verbal du contrôle technique, si le véhicule a plus de 4 ans et que le dernier contrôle technique date de plus de 6 mois ;
  • le certificat d’immatriculation du véhicule ou sa copie numérique.

À noter que la préfecture n’est pas tenue de valider les pièces produites par le demandeur, mais elle peut demander à vérifier l’authenticité des documents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.